Projection du film Imitation Game


Durant le mois de Novembre 2022, deux projections du film Imitation Game en version originale ont été programmées au cinéma Mercure d’Elbeuf, à destination de l’ensemble des élèves de 2nde du lycée André Maurois.

Les élèves avaient préalablement travaillé sur le personnage d’Alan Turing en SNT, avec les professeurs documentalistes.

Au début de chacune des deux séances, des élèves du club audiovisuel ont présenté le film (éléments sur les choix du réalisateur, mention des critiques des scientifiques et historiens, précisions sur le test de Turing également utilisé dans des films comme Blade Runner, ...).

Grâce à la part collective du pass culture, les quelques 380 élèves de seconde ont pu assister gratuitement à cette séance, sans aucun coût pour le lycée (une fois le projet validé par le cinéma et le chef d’établissement, il suffit de passer par l’application Adage pour clôturer la démarche).

Par la suite, des éléments ont pu être discutés en SNT avec les élèves.
On trouve notamment sur cette page des précisions qui peuvent éclairer les critiques historiques :

  • « ...Les travaux des Polonais. En 1932 les services secrets Polonais ont embauché trois mathématiciens, Marian Rejewski, Jerzy Rozycki et Henryk Zygalski, pour essayer de casser les codes allemands. Les trois avait une formation classique de mathématiciens sans aucune préparation spécifique à la cryptographie, mais ils réussi à créer en 1938 un algorithme pour retrouver les réglages secrets de la machine. L’algorithme était mis en oeuvre par des machines électro-mécaniques appelées Bombes à cause du bruit qu’elles faisaient. Quelques semaines avant l’invasion de la Pologne, les services secrets Polonais ont offert les travaux des mathématiciens aux services secrets britanniques. Cela a permis aux Anglais de lire les messages nazis pendant les 6 premiers mois de guerre.
  • Les travaux des Anglais. Au début de 1940 environ 8500 personnes ont été embauchés à Bletcheley Park, un petit village au nord de Londres. L’équipe étaient formée à trois quarts de femmes et la responsabilité de l’organisation revenait au célèbre mathématicien Alan Turing. En 1940 le procédure allemande d’utilisation d’Enigma a changé et les Anglais n’ont pas pu casser les codes pendant 8 mois. Un nouvel algorithme a été imaginé par Turing, qui a supervisé la construction de nouvelles machines électro-mécaniques appelés Bombes par hommage aux mathématiciens Polonais. Entre la fin de 1940 et 1945 les Anglais ont cassé environs un tiers des codes nazis. »

Dans le film Alan Turing (joué par Benedict Cumberbatch) mentionne furtivement la machine des polonais.
Cela ne remet cependant pas en cause les apports de Turing à l’informatique notamment lors de la phase de décryptage :

  • ​"A contrario, les travaux de l’équipe de Turing sur les Bombes marquent la naissance des ordinateurs. En effet, les Bombes sont le premier ordinateur programmable, c’est à dire dont on peut changer la tâche. La première machine de calcul programmable a été la machine Z3 construite par Konrad Zuse en 1939, mais elle n’a jamais fonctionné à cause de quelques défauts mineurs de conception. Le deuxième ordinateur de l’histoire a été la Bombe d’Alan Turing et Harold Keen, dont quelques centaines d’exemplaire ont été utilisés à Bletchley Park."

Après la séance, certains se sont demandé comment les allemands faisaient pour décoder les messages puisque les réglages de la machine Enigma changent tous les jours... s’il faut envoyer en clair les réglages, le principe est caduque...
On trouve, toujours sur le même site :

  • « Avant de partir en mission les unités militaires allemandes prenaient un cahier avec les réglages de la machine pour chaque jour, entre 0h00 et 23h59. »

Cela permet d’évoquer la difficulté de transmission de la clé de chiffrement, sans entrer trop dans les détails du programme de Terminale de NSI... (le protocole TLS réglant cette question avec des clés publique, privé, et la notion d’autorité de certification) on peut évoquer que les élèves qui continueront en NSI étudieront le principe utilisé actuellement sur le Web pour sécuriser les échanges.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)